Un dimanche pas comme les autres ! - Mark Stevens
Mark Stevens

Mélomane et passionné d'art, sont les mots qui me décrivent le mieux. Que ce soit les peintures, les sculptures ou la danse, tout me passionne. Dans la vie de tous les jours, on me dit que je suis un moulin à paroles. C'est pourquoi j'ai créé cette page. J'ai envie d'élargir mes connaissances, j'ai une soif insatiable d'apprendre et découvrir, et je crois que le fait d'échanger ici, avec vous, me permettra de poursuivre ma quête du savoir

Un dimanche pas comme les autres !

Un dimanche pas comme les autres ! - Mark Stevens

Je suis resté chez moi ce jour-là. Une journée bien ensoleillée et avec une chaleur acceptable, ne faisant, ni trop chaud, ni trop froid. Comme tous les dimanches, j’adore m’allonger sur mon hamac, me balançant de gauche à droite, en piquant un petit somme. Profiter du weekend au max, faire la belle vie quoi ! Ce fameux hamac, qui me donne tant de plaisir, a été installé quand la maison a été rénovée il y a deux ans. Ainsi, il a été aménagé sous l’auvent stationnaire du balcon en bois, que j’ai expressément fait construire pour accueillir des dîners entre amis, ou des petits cocktails. Mais actuellement, il fait office d’accueil d’autres évènements improvisés entre copains, ou avec les voisins. Je ne m’en lasse jamais, puisqu’il m’offre une sensation de vacance d’esprit et du corps, m’offrant une vue parfaite sur un paysage de verdure, du calme et surtout le plein air. En effet, après une rude semaine de travail et de péripéties quotidiennes, il m’est favorable de me ressourcer un peu avant d’affronter une nouvelle semaine. C’est ce que je fais tous les dimanches. Et je peux vous dire que ça procure un bien fou ! Par ailleurs, ma maison se trouve dans un petit quartier tranquille, sans histoire et très serein, avec un bon voisinage. Le calme y règne, et on entend même les oiseaux chanter tout le long de la journée, une façon de parler bien sûr ! Ainsi, comme tous les dimanches, je me mets à mon aise en me prélassant sur le balcon. Soudain, une voiture qui roulait à vive allure heurta un arbre devant chez moi. Pris de panique, je ne savais pas quoi faire. Ayant quand même eu le bon reflex, j’ai tout de suite prévenu les secours après quelques secondes. Ensuite, je me suis avancé vers la voiture accidentée où il y avait déjà mes voisins en train d’essayer de voir la meilleure manière pour faire sortir le conducteur coincé entre le volant et le siège. En fait, ils étaient deux, un homme au volant et une femme, assise du côté passager. L’homme semblait être grièvement blessé, il était conscient et disait tout le temps, « s’il vous plaît, sortez ma femme de là… s’il vous plaît ! ». Nos voisins et moi-même ne savions pas que faire pour ouvrir la portière et nous nous sentions impuissants devant ce fait. Les minutes passaient et les secours étaient enfin arrivés. Avec leurs équipements, ils ont pu extraire les deux personnes de la voiture afin de les emmener à l’hôpital. Une belle frayeur qui a quand même gâché mon magnifique dimanche. Mais bon, d’après les nouvelles, le couple s’en est sorti indemne. Ce fut la bonne nouvelle de cette mésaventure !